Lucas Biguet-Mermet

Keep it stupid simple ou comment faire simple en développement web

Faire simple en développement web kiss Photo par: Tom Chen - Unsplash

KISS pour Keep it stupid simple ou Keep it simple, stupid. En français, cela donnerait Garde ça simple idiot! KISS est un mode de conception qui prône la simplicité. Alors que le développement web sur-mesure offre le champ des possibles, il est parfois bon d’aller à l’essentiel pour ne pas se perdre en chemin. C’est Lucas, développeur web chez Studio HB, qui nous explique ce concept pas si simple à adopter.

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué? 🙄 KEEP IT STUPID SIMPLE

Le développement web sur-mesure ouvre des possibilités infinies… Il est donc tentant de développer une solution “couteau suisse” répondant à un maximum de besoins différents. Cependant, si un couteau suisse est très polyvalent sur le papier, en pratique, il sera toujours moins efficace qu’un outil spécialisé : si je souhaite uniquement visser, un tournevis sera toujours plus agréable et efficace. Ce paradoxe résume ce qui est selon moi le plus gros risque à éviter en matière de conception logicielle.

Le coût de la complexité

Plus une fonctionnalité est complexe et plus elle va engendrer des coûts. Une fonctionnalité complexe :

  • prend plus de temps à concevoir
  • prend plus de temps à développer
  • prend plus de temps à maintenir et faire évoluer

Un challenge technique est aussi à relever pour pallier diverses problématiques que peuvent rencontrer des solutions web plus élaborées comme des bugs, des soucis de performance ou encore la difficulté à maîtriser l’outil pour l’utilisateur.

Il est donc primordial de s’assurer que la complexité n’est pas surévaluée afin d’optimiser le coût de l’application.

Définition du principe KISS

“Keep it stupid simple” qu’on pourrait traduire littéralement par “garde ça stupidement simple” est un principe de conception qui privilégie la simplicité: toute complexité non essentielle devrait être évitée autant que possible. Ce principe peut s’appliquer à toutes les étapes de la vie du projet, dans son ergonomie, sa conception graphique, son code, etc.

concept keep it stupid simple dans la création de site Internet

Les limites de la simplicité

Le piège du principe KISS est de tomber dans la simplification à outrance. Car parfois, le besoin est réellement complexe. Exemple dans une application de gestion immobilière, il existe des contraintes légales, des règles et de nombreux cas particuliers que l’on ne peut pas ignorer. Dans un tel cas, une simplification excessive risque de rendre la fonctionnalité non conforme voire paradoxalement d’augmenter la difficulté d’utilisation puisque celle-ci ne correspond plus à la réalité du problème que l’utilisateur souhaite résoudre.

Une meilleure formulation du principe pourrait être “L’implémentation doit être aussi complexe que le besoin auquel elle répond, ni plus, ni moins.” Il ne faut pas l’interpréter comme une règle absolue mais plutôt comme un outil de prise de décisions pragmatiques.

Faire les bons choix pour une solution web adaptée

Il est facile de tomber dans le piège du couteau suisse en s’éparpillant et en voulant répondre à trop de problématiques en même temps. Une application complexe qui réussit est une application qui était simple et qui s’est complexifiée petit à petit, au fil du temps et des itérations.

On peut citer en exemple Le Bon Coin qui dans sa version initiale répondait à des besoins qui tiennent sur un post-it: pouvoir déposer une annonce et pouvoir contacter l’auteur d’une annonce. Malgré son design disons minimaliste, sa simplicité d’utilisation a certainement joué une part importante dans l’explosion de sa popularité.

Voici 5 étapes pour un développement logiciel robuste :

5 étapes clés pour développer une fonctionnalité web

Ce processus permet d’être constructif et c’est pour cela que nous avons mis en place chez Studio HB des ateliers de conception. En amont d’un projet, que ce soit pour la création d’un site Internet ou le développement d’une nouvelle fonctionnalité web, ces ateliers permettent de se poser les bonnes questions: solution simple ou plus élaborée?

comments powered by Disqus