Grégoire Dief

Nouvelles Pratiques Immobilières 2020

Ironie du sort, cet article vise à prendre un peu de recul sur les pratiques mises en place lors du premier confinement, et il est écrit alors que la France vient de basculer dans un second confinement.

Il est donc d’autant plus l’occasion de faire le point sur les pratiques ( qui jusqu’à lors n’étaient réservées qu’à une poignée d’early adopters ) qui deviennent aujourd’hui des incontournables dans le domaine de l’immobilier.

Si l’impact du coronavirus et des confinements demeure incertain sur les prix de l’immobilier, il ne fait aucun doute que les agences, promoteurs, bailleurs sont contraints de prendre ce virage du numérique pour rester compétitifs.

Etat des lieux des outils qui se démocratise dans le domaine de l’immobilier

Nous allons faire un point sur ce qu’il est permis de faire et ce qui se démocratise sur les sites web spécialisés. Certains outils permettent de faire évoluer les démarches dans un milieu où les pratiques sont ancrées depuis des dizaines d’années.

Se projeter dans un bien sans bouger de chez soi

Première problématique à laquelle sont confrontés les professionnels de l’immobilier : les visites de biens. En effet, que l’on soit acheteur ou potentiel locataire, les photos d’un bien ne sont pas suffisantes pour faire pencher la balance en faveur d’un bien ou d’un autre. Certains agents proposent des visites en Visio conférence, en se déplaçant en direct dans le bien visité. Cette solution a ses limites notamment en termes d’immersion.

Deux technologies sont de plus en plus utilisées : les visites 3D et les visites virtuelles.

Pour bien distinguer les deux :

  • Les visites 3D sont généralement utilisées pour des biens neufs et sont faites à partir d’images 3D proposées par des perspectivistes.
  • Les visites virtuelles sont réalisées à partir de photos 360° de biens existants.
Exemple avec Matterport

L’objectif des deux technologies est de permettre à l’utilisateur d’évoluer dans un environnement le plus fidèle possible à la réalité. Il peut se déplacer, adopter plusieurs angles de vues sur chacune des pièces, apprécier la future vue d’un immeuble qui n’a pas encore vu le jour et même, sur certaines plateformes, interagir avec son environnement (changer des couleurs, faire disparaître des cloisons …)

Techniquement il n’est pas difficile d’intégrer ces liens dans la présentation internet d’un bien en passant par l’un des services proposant cette prestation

Acheter son appartement en ligne ?

Avec l’évolution des mentalités, ce sont les pratiques qui s’en trouvent modifiées. Les sites internet immobilier se transforment peu à peu en sites marchands. S’ il paraît peu probable qu’un jour on achète un appartement comme on fait ses courses, on voit les possibilités offertes par les outils en ligne modifier les parcours classiques des potentiels acheteurs/locataires.

Déposer son dossier en ligne pour les locataires Avec l’objectif de faciliter la vie des candidats mais aussi celle des agents en charge de la location d’un bien. Ces véritables “tunnels de paiement”, que sont devenus le parcours de réservation d’un bien, permettent le dépôts des dossiers directement en ligne. Signature électronique pour les mandats Certaines plateformes vont même plus loin avec la possibilité permise par la signature électronique, l’expérience utilisateur est plus didactique, l’expérience métier facilitée. La signature électronique permet encore plus aujourd’hui puisque de véritables actes notariés peuvent être signés sans la présence physique des différents partis.

Le nerf de la guerre sur le marché immobilier reste évidemment l’acquisition de mandats

Pour ce faire, les agences n’hésitent pas à proposer des estimations des biens. Plus ces estimations sont précises et plus la confiance avec les vendeurs sera grande. Dans ce domaine aussi les pratiques évoluent puisqu’il n’est pas rare de trouver aujourd’hui des services en ligne, riches d’une très grande base de données, qui vont permettre de donner, en fonction des critères renseignés, des estimations d’une grande précision. Ces démarches favorisent le captage des leads avec une simple entrée sur le site internet de l’agence.

Et pour demain?

Les différents métiers de l’immobilier tendent à se numériser et même si tous les outils numériques mis à disposition ne remplaceront jamais une visite physique, les possibilités d’évolutions du côté métier, c’est-à-dire pour les consultants dans le domaine de l’immobilier, sont encore nombreuses.

Les démarches administratives chronophages sont encore optimisables via le numérique. On pense au tri et à la sélection automatique de dossiers de location, aux différentes phases de vie d’un dossier construction chez un promoteur ou encore aux processus de location courtes et moyennes durées en saison. Certaines évolutions auront besoin que la loi évolue pour voir le jour quand d’autres sont déjà en cours de développement pour faciliter la vie des professionnels de l’immobilier de demain, dès aujourd’hui.

Chez Studio HB, notre but est de vous accompagner, pas à pas, dans cette nouvelle dimension, n’hésitez pas à nous contacter !

comments powered by Disqus